Violences et répressions

"Le terrorisme est la meilleure arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d'une mort soudaine."  déclairait Adolf Hitler

 

 

    Pour asseoir son autorité et ses idéaux, le régime nazi a utilisé particulièrement la violence et la repression, ainsi que la terreur qui résulte de ces deux "facteurs". Son but était de créer un climat de peur chez la population Allemande en dénnoncant un climat de violence. En effet, avant la prise de pouvoir par Hitler, les SA entretanaient un climat violent, "révolutionnaire". Hitler au pouvoir, il décide en 1933 d'ouvrir des camps de concentration pour interné les opposant politiques (socio-démocrates, démocrates et communistes). L'un des premiers camps de concentration à ouvrir est Dachau en mar 1933. Hitler montre donc son intention : mettre tout le monde d'accord avec ses idées, peu importe que cela se fasse par la force. Les nazis ne cherchent pas à cacher la duretée des camps de concentrations : ils jouent la dessus, pour instaurer une terreur à l'idée d'aller à l'encontre des idéaux nazis, et de se faire interner dans un camps de concentration. La plupart des gens sont donc contraint de se mettre en accord avec les idées nazis, ou bien de se taire. Le climat de terreur est donc présent. Ensuite, en 1934, toujours en accord avec l'idée de "purifier le Reich", les homosexuels, les "asociaux" (notemment les Témoins de Jéhovah), les criminels et les détenus de droit commun, mais aussi quelques Tsiganes seront internés.

 

Vue aérienne du cam de Dachau (Source : http://clioweb.free.fr/camps/dachau.jpg)

 

Les nazi ont pris de nmbreuses mesuers antisémites dans le but de faire quitter les Juifs d'Allemagne, mais les Juifs ne quittent pas l'Allemagne.

Ensuite, dès le 9 novembre 1938, les premiers Juifs seront internés dans ces camps. Le 9 et 10 novembre 1938 se déroule la "nuit de cristal", suite à un assassinat d'un conseiller nazi, les nazis décident de se venger sur les Juifs. S'ensuit donc une série de violence contre les Juifs dans les plus grandes villes d'Allemagne. Ces violences sont caractérisées par des destructions de biens, des violences aux personnes (cristale en référence aux virtes cassées), ainsi que des synaguogues brûlées. Enfin, les nazis vont augmenter le nombre de ces violences à l'égard des Juifs, puis va créer les ghettos, dans un premier temps pour mettre les Juifs à part, puis par un deuxième temps va vider ces ghettos, en envoyant des convois aux centres de mises à mort.

La synagogue de Francfort en feu (Source : http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/nuit_de_cristal.htm)

 

 

Cette peur qu'Hitler voulait dévellopper en créant des violences on alors en stigmatisants des minorités pour se préenter comme protecteur et donc obtenir le pouvoir fut l'une des raisons qui permis à Hitler d'obtenir le pouvoir. A priori, cela semble difficile d'y attribuer une tournure humouristique au travers des oeuvres. Des cinéastes et auteurs on malgrès tout réussis a rendre la chose humoristique de manière toujours aussi fine et délicates.

 

Le premier éléments présent dans Le Dictateur est issue du discours du chef. Lorsque celui-ci adresse "quelque mots au peuple juifs"....

 


 

...même le micro ne peut rester intacte face à cette haine. Il s'agite alors de montrer a quel point les violences faites aux minorités étaits inhumaines et infondés. Alors que tous la quasi totalité du discours est traduis ( traduis d'une langue mélangeants Anglais et Allemand) seul cette partie, où le dictateur devient très violent, n'est pas traduite. La voix off qui est celle de la radio (censé traduire le discours) annonce alors " son exellence vient de pronnoncé quelque mots sur le peuple juif". Cela est alors très sigificatif et prend dèes ors une tournure humouristique, le jeu de l'acteur témoigne de la haine qu'Hitler pouvait avoir, aucun mots n'est nécessaire pour témoigner. 

Comme le témoigne cette image, les juifs était victimes de brimades quotidiennes sans raison particuliere de la part des milices nazi

 

Un couple dont la mari était juif mais pas la femme, source: Bibliorama

 

La volonté des nazis était de les isoler, de les discriminer afin de provoquer leurs départ; la création des Ghettos en fut une des conséquences.

 

En réponse à ce genre de brimades et violences, nous retrouvons dans le ghetto juif (toujours dans Le Dictateur ) une brimade envers des marchands.

 

 

L'humour est fidélement présente, les brimades sont vu comme des débordements de la part des milices nazis qui cherchent à s'amuser. Cela montre des gens irrésponsable qui agissent uniquement en fonction de leurs envie du moment, étant donné que cela paraissait "normal".

 

Alors que les violences faisait partis intégrante de la politique nazie, l'humour cherche à les dénnoncer en montrant qu'il faisait plus cela pour se défouler plutot que pour réellement punir. L'humour présente les milice comme de vulgaire personne qui se défoule sur tout est n'importe quoi, ce qui pourrait "justifier" leur haine.